Des professionnelles

Conseillères conjugales et familiales

Le titre de "Conseillère Conjugale et Familiale  " (CCEF  ) est obtenu à l’issue d’une formation qui se déroule sur 3 années exigée par le ministère des Affaires Sociales.
La conseillère conjugale est astreinte à une formation continue permanente, sous forme de stages et de supervisions régulières (analyse de pratique).
Le terme « conseillère » peut prêter à confusion. En effet, la CCEF   ne va pas donner des conseils mais elle va « tenir » conseil. il s’agit de permettre à la parole de reprendre sa place hors d’une dualité conflictuelle. Les entretiens de conseil conjugal offrent un espace où l’on peut souffler, prendre du recul, être écouté, se poser, sous le regard bienveillant et sans jugement d’une professionnelle formée à l’écoute active.

Que ce soit en individuel, en couple ou en famille, la CCEF   accueillera chacun en toute confidentialité dans un cadre permettant un regard différent. Les entretiens menés aident à poser des mots sur des situations de souffrance, d’incompréhension, de solitude... ils permettent de mettre de la distance face à ces passages de vie douloureux, tout en se réappropriant son histoire et en faisant le point sur ce qui se noue. 

C’est comme "déplier pour mettre à plat".

Ces consultations permettent aux personnes reçues de :
- comprendre leur mode de fonctionnement,
- assumer les désillusions et les évolutions,
- mieux gérer leur rôle de parent.

C’est un temps pour faire le point, prendre du recul sur les événements de la vie et prendre des décisions avec plus de sérénité et de lucidité.

Médiatrice familiale

La médiation familiale permet d’élaborer des accords organisant votre vie et celle de vos enfants (hébergement, droit de garde, exercice de l’autorité parentale, pension alimentaire…)
Le médiateur diplômé d’état, tiers impartial et indépendant, vous accompagne dans ce processus basé sur la collaboration plutôt que sur l’affrontement. La médiation familiale est un procédé qui vise à rétablir la communication entre des membres d’une famille (ou des parents séparés) qui sont en conflit.

Grâce au dialogue qui s’instaure dans cet espace neutre, il devient possible de se parler, de retrouver la voie de la réflexion commune, de la négociation et ainsi d’envisager des solutions concrètes.

Dans le cadre des médiations judiciaires (ordonnées par le Juge aux Affaires Familiales) ainsi que lors de médiations spontanées, il est possible d’élaborer un accord qui sera applicable immédiatement et pourra être homologué par la justice.

Motifs de consultation :

- Lors de la procédure de divorce ou de séparation
- plus tard si un conflit survient ou persiste (ados qui refusent de voir un parent, non présentation d’enfant…)
- entre un jeune adulte et ses parents (obligation alimentaire)
- entre frères et sœurs afin d’organiser la vie et l’entretien d’un parent vieillissant ou une succession
- entre grands parents et parents au sujet des petits enfants

Le médiateur est spécialisé sur les questions de séparation, de négociation au niveau du couple, pour le bien de l’enfant. Il permet dans les situations de rupture, de reprendre le dialogue pour décider ensemble des changements et de l’organisation de vie de chacun.

Sexologue

L’accompagnement en sexologie propose un espace de parole ouvert à tous, aux célibataires et aux couples avec pour objectif de :
- Répondre aux questionnements sur la vie sexuelle et affective.
- Proposer une prise en charge thérapeutique des difficultés qui peuvent limiter l’accès à une sexualité satisfaisante : éjaculation précoce, perte du désir, trouble de l’érection, douleurs pendant les rapports, conflit conjugal, addiction, phobie…

Il existe autant d’interrogation qu’il existe de couples ou d’individus. On retrouve fréquemment des inquiétudes autour de la masturbation, la difficulté à parler de sexualité à son enfant, la difficulté à vivre l’homosexualité d’un enfant, les demandes du conjoint (sodomie, échangisme…), les plaintes autour de la passivité de la partenaire, l’incidence de la ménopause sur la sexualité…

Faut-il consulter seul ou en couple ?

Si vous vivez en couple, le trouble provient de la difficulté que vous avez à fonctionner ensemble. Un seul partenaire ne peut pas prendre en charge la totalité de la vie érotique. C’est pourquoi il est indispensable que les deux partenaires se responsabilisent pour retrouver ensemble une harmonie sexuelle.
Toutefois, si l’un des deux manifeste une farouche résistance à l’entrevue avec un sexologue, il ne faut pas hésiter à consulter même seul (e). Cela peut aider à faire le point, amorcer un changement et mettre en mot une situation anxiogène.

Quand faut-il consulter un sexologue ?

Il ne faut pas compter sur le temps pour résoudre les dysfonctionnements sexuels. Cela relève d’une véritable motivation des deux partenaires et d’une démarche dynamique. Une trop grande attente peut provoquer une aggravation du problème, une augmentation des conflits conjugaux et un éloignement des partenaires.


Haut de page | Accueil | ContactPlan du site | Espace privé | Informations légales | Liens | Aide

    

Association Couples et Familles Ardèche - 4 place Saint Michel - 07100 ANNONAY

Tél. : 04 75 67 91 92 - Fax : 04 75 67 91 92

Antennes : Annonay - Tournon-sur-Rhône - Privas